Le Forum des Eclaireurs d'Atys

Guilde multiraciale d'allégeance Kamiste et de civilisation Fyros
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le choix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mermaidia
Reine du Flood
Reine du Flood
avatar

Nombre de messages : 4769
Age : 35
Localisation : Au soleil !
Date d'inscription : 05/08/2007

08102008
MessageLe choix

[…]

Bien sûr elle les aimait, bien sûr un choix devait être fait; la situation était trop inconfortable pour tous à l'heure actuelle!

Tous deux avaient su être de bons soutiens et l'étaient toujours, toujours présents au moindre appel ou même sans…
L'un la faisait rire, facétieux tryker; le second était plus en attentions, fyros dévoué…
Elle avait partagé des moments tendres avec chacun d'eux, des périodes plus troublées aussi…
A chaque absence, leur présence à tous deux lui manquait tant…
Elle comprenait qu'ils étaient complémentaires et qu'elle en demandait peut-être trop à chacun d'eux…
"Quelle homine suis-je donc pour me permettre de les faire languir tous deux comme cela? A jouer ainsi, nous souffrons tous les trois!"

Mermaidia commençait à ressentir le manque des siens et avait l'impression de trop se reposer sur ses officiers supérieurs depuis quelques temps déjà et, ce soir plus que jamais elle l'avait compris en perdant Moebyus. La communication avait faillit; pour lui, rester aurait été déshonorant et, pour elle, son officier et ami perdait confiance en elle...
Ses affaires de cœur et ses absences répétées l'empêchaient d'y voir clair, de tenir son rôle et d'être présente aux côtés des siens comme elle l'était avant.

Sa décision fut prise, tous trois s'en trouveraient peut-être bouleversés quelques temps mais il lui apparaissait comme nécessaire vis-à-vis de sa Guilde et d'elle-même de se retrouver un peu seule avec ses pensées et le quotidien surchargé inhérent à tout chef de guilde pas toujours bien organisé. Elle se demandait même si elle avait félicité Kil de ses actions du soir, il avait été brillant lui aussi et, malgré la défaite, elle était contente du déroulement du combat et fière des siens.

Les yeux embrumés et le cœur meurtri, elle se décida alors à prendre la plume.
Citation :
Ny-amn, sel ûr Kior,

J'ai besoin de me retrouver un peu et de retrouver les miens. A trop m'interroger j'ai le sentiment que c'est eux que j'ai délaissé et vous me connaissez bien assez pour savoir combien mon rôle importe à mon bien-être…

J'ai vécu des moments fabuleux avec chacun de vous deux et vous serais toujours reconnaissante du bonheur que nous avons pu partager mais mon cœur est tiraillé et je ne vois plus assez clair pour prendre la moindre décision.
Peut-être ne suis-je pas mûre pour cela ou bien peut-être êtes vous juste chacun représentatif d'une part de moi-même et que je ne peux en évincer aucune! Après tout, mon cœur a toujours était bercé entre Lacs et Désert depuis mon enfance.

Puissiez-vous comprendre mon choix et ne pas le voir comme une fuite.
Je vous aime… Mais il m'est trop difficile de conjuguer ce verbe autrement qu'à deux.

Tendrement et affectueusement,

Mermaidia
xxx
Elle relut ce message pensive. Tendresse et affection, voilà ce qu'avait toujours était ce sentiment avant de les rencontrer tous deux! Aujourd'hui, elle était au-delà mais perdait pied. Elle repensait à certains moments et se blottissait contre ses souvenirs. L'un et l'autre pensaient qu'elle choisirait son rival pourtant…
Elle pressa cette lettre contre son cœur, les larmes toujours au bord des yeux mais le sourire aux lèvres.
Point de fatalité ici, son choix était fait!
Elle chargerait certainement son fils de leur remettre le message. Elle ne savait pas ce qu'il en serait en ce moment même. Et, si il le fallait, elle leur donnerait plus d'explications; elle leur devait au moins ça.
Elle roula son message et le posait derrière quelques cubes d'ambres rangés sur la bibliothèque.
"Il va de soi que je serais toujours présente pour eux et que je leur souhaite vivement de trouver homine qui saurait les rendre heureux car tous deux le méritent vraiment."

Parcourant le hall du regard: le tapis vide de Moebyus, la liste des Eclaireurs et leur progression à chacun, l'entassement de matières nobles... elle se dit qu'il était grand temps qu'elle s'y remette. Elle s'assit quelques instants devant la cheminée principale pour réfléchir à cela; elle reprenait son chemin comme avant: à la fois homine libre mais dévouée aux siens…
Une idée lui traversa l'esprit: contacter Neotolls ou Kalbatcha pour les parrures! Elle se mit à rire et, désappointée, ne sachant comment qualifier cette réaction, elle se dit qu'il était grand temps qu'elle parte se reposer…

[…]
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Choix de couleur d'armée
» Choix des armes Battle : Les Cavaliers de Naggarond
» Choix du type de filtre
» Choix de couleur
» [1500 pts] pour le choix des armes
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Le choix :: Commentaires

avatar
Re: Le choix
Message le Mer 08 Oct 2008, 12:29  ulukyn
Ulukyn se gratta la tête en se demandant ce qu'il allait bien changer.

Il pris son crayon à papier et sa gomme et se mit à ecrire un mot sur le mur du GH:

Citation :

Cela ne change rien pour moi Smile
Tu reste ma parthée d'amour et je serait toujours là pour toi.

J'espère te faire rire encore longtemps Smile
Je n'ai jamais été égoiste et te voir revenir vers la guilde plus motivée que jamais m'enchante Smile Cela me donne envie de m'inmpliquer d'avantage en étant à tes côtés.

C'est une merveilleuse nouvelle.

Ulukyn fini en tagguant sur le mur :

MERMA EN FORCE !
Re: Le choix
Message le Mer 08 Oct 2008, 19:05  Klrs
Pour une fois, j'crois que j'suis d'accord avec Ulukyn ! Smile
avatar
Re: Le choix
Message le Mer 08 Oct 2008, 20:14  kilvaner
Ces soirées d attaques commencent a me fatiguer. Pendant le combat aucune pensée ne derive dans ma tete, un seul mot d ordre resister !

Apres de rudes efforts, et une volonté un peu ebranlé....mon beau frere et meme mon ami decide de nous quitter. Mon coeur s en trouve dechirer. Une guilde, plutot ceci : les Eclaireurs, sont chers a mon coeur. Je prie Ma Duk tout les soirs afin de revoir la lumiere, avec comme seul ideal, tenir bon !

Je vois apres cette soirée des ames penchées dans leur pensée, je me dis alors, Kil tiens le coup si les autres baissent un peu les bras soutiens les !

"Merm? peut on laisser le tapis de Moe a sa place s il te plais ?"

Regonfler a bloc je decidais alors d essayer de maintenir ma bonne humeur pour les autres sans rien montrer. La conviction que les membres restant seraient fideles a nos convictions de toujours. La politique affecte les Homins, faisont en sorte de retablir l equilibre...mais que faire? Des tonnes de questions me pousse vers l avant, des choses vont et doivent changer !

Que Ma Duk nous montre la voie a suivre, restaure la paix et nous donne le courage de continuer !
avatar
Re: Le choix
Message le Ven 10 Oct 2008, 13:26  Mermaidia
Au loin, Mermaidia entendit la voix de Kilvaner.
Il parlait de tapis… mais que venez faire un tapis en de telles circonstances?
Réagir, que dire? Elle rassembla ses pensées… mais bien sûr le tapis! Moebyus!
Elle se leva, les mains sur les hanches en souriant: "Mais bien sûr Kil et j'aimerai qu'il retrouve son propriétaire aussi! Penses-tu que nous devrions lancer un avis de recherche?"
Elle éclata d'un rire clair. Le rire était aussi pour elle une manière de masquer son chagrin et de le faire passer. Au moins, pour un temps…
Elle posait un regard emplit de fierté et de reconnaissance sur Kil vaquant à ses occupations comme si de rien n'était. Elle se demandait si un jour elle possèderait un tel courage et une telle force de caractère.
Un dur combat aurait encore lieu ce soir, elle voulait y participer mais pas y contraindre les autres… elle aussi était si lasse… mais elle trouverait la force au moins une dernière fois!

Mermaidia quitta le GH pour se rendre à Thesos où flottait désormais la bannière honteuse de leurs ennemis.
Pecus l'accueillit avec un sourire triste, elle lui répondit jovialement mais préféra s'installer à l'étage et attendit qu'il la rejoigne avec 2 choppes.
"Tu sais, Pecus, mes choix ont trop tardés… Il était épuisé et ne prenait plus de temps pour lui, pas faute de le lui avoir souvent signalé… "Je vis Eclaireur, je mange Eclaireur, je bois Eclaireur…", elle s'arrêta net, "et je te passerai la suite mais connaissant Moe tu peux la deviner! voilà ce qu'il disait toujours!"
Elle bu une première gorgée tandis que Pecus posait une main réconfortante sur son épaule.
"Pourquoi n'en a-t-il parlé plus tôt? Pourquoi? Mon ami a-t-il seulement besoin de "vacances" pour faire le point ou bien a-t-il perdu toute confiance en moi? Nos amis nous ont aidés certes mais c'est leur cœur d'ancien Eclaireurs parlait! Il dit que c'est une question d'honneur… C'est justement un immense honneur pour moi que de les voir revenir comme cela pour nous, sans rien demander! Qu'en penses-tu?"
Pecus lui dit juste que ce soir c'était à son tour de l'écouter et il sourit. Elle lui fit une bise et lui dit de reprendre son travail, qu'elle souhaitait être un peu seule et le remerciait de son écoute attentive.

Car justement, ce soir, Pinou allait les quitter aussi, trop aigri par les Meidjais… Il était triste de partir, elle l'était aussi. Elle avait tant cherché à lui faire comprendre que son impulsivité ne lui serait que nuisible et que la tempérance est une vertu. Il avait du potentiel, beaucoup de courage aussi mais bien souvent ses sautes d'humeurs balayaient tout cela au regard de qui ne le connaissait pas.

Elle se reprit un peu et l'invita à la rejoindre en ces lieux où ils avaient tant festoyé auparavant. Kilvaner vint aussi. Ils parlèrent tous trois un moment les rires masquant l'émotion du moment. Elle le remercia à nouveau et lui redit tout cela encore, des fois qu'il l'ait oublié; "avec Pinou, l'on peut s'attendre à tout!"
Il voulait rejoindre les Lacs, grand bien lui fasse, la région est magnifique et c'est la terre de ses ancêtres. Elle lui conseilla de contacter Arcanox, un ami et un bien brave homin "dont le seul tort était d'être à la solde de la Karavan" lui disait-elle souvent, ancien kamiste pour des raisons semblables à celle de Pinou qu'elle essayait encore bien souvent de faire revenir dans le Désert pour servir ses causes premières.

Ils se quittèrent difficilement du fait de la bataille qui approchait…
Re: Le choix
Message le Sam 11 Oct 2008, 22:19  Zabrina
Ô Belle et Douce Mermaidia,

J'ai à mon tour à t'annoncer une nouvelle qui ne te réjouira probablement guère car à moi aussi s'est imposé un choix. En respectant les préceptes de sa Guilde, Reyban, mon homin, me manque beaucoup depuis son exil dans les profondeurs d'Atys.

D'aucun d'entre vous n'ignore que depuis mon arrivée sur le continent, il a veillé constamment sur moi. J'ai foi en lui car après avoir appris à le connaître, je sais qu'il ne pourrait desservir une vile cause. Or au sein de la Guilde des Eclaireurs, j'ai ressenti hier une vive tension à l'égard de sa Guilde "L'Ombres des Rôdeurs" et envers moi-même.

Je ne puis supporter plus longtemps cet état de dilemme dans lequel je suis plongée, alors que je ne souhaite que servir une noble cause depuis l'invasion du désert par les Medjaïs, une engeance que beaucoup d'entre nous abhorrent.

J'aurais souhaité attendre ton retour pour te l'annoncer de "vive voix", mais la situation m'est devenue intolérable et je n'ai nullement l'envie de justifier davantage mes positions.


Zabrina,

... qui te restera à jamais dévouée.
avatar
Re: Le choix
Message le Dim 12 Oct 2008, 19:21  kilvaner
Je n ai encore une fois rien a dire sur le sujet mis a part que je n etais pas present.....apparament ca vient de qqn de chez nous....je vois pas pourquoi une personne entraine ce genre de decision....

bref je ne dirais plus rien sur les gens qui partent *en a marre*
avatar
Re: Le choix
Message le Dim 12 Oct 2008, 20:28  fatalitas
je tiens avant tout a renouveler le soutiebn a ma soeur, a kil , et la plupart d'entre vous... Il est est a remarquer néanmoins que la situation se dégrade au sein de la guilde et j'en suis très peiné.. des membres estimables manquent a l'appel et l'hémorragie n'est pas stopper.. il serais souhaitable de réfléchir a des changements en profondeurs pour enrailler la débacle et permettre une reconstruction rapide ce ce qui a tjrs fait la force des éclaireurs !


Cette unité que vous êtes en train de perdre ame laisse un gout amère et les personne que j'ai régulièrement en tell en connaisse la teneur... Je ne vais pas enfoncer le clou, mais essayer de réfléchir avec chacun d'entre vous a une meilleure réponse a apporter a la crise... je uis proche de chacun de vous est toute mon affection vous ai aquise, alors je me propose en médiateur afin de préserver ce qui doit l'être... Alors n'hésitez pas a me tell ig je prendrais le temps nécessaire pour chacun d'entre vous.. mais de grace ne gardez pas le silence jusqu'a la rupture !!!


Alors je vous attend a bientot et que Ma Duk vous protège tous !
Re: Le choix
Message le Dim 12 Oct 2008, 23:36  Docm@n
Ne t'inquiète pas tonton... les décisions qui seront à prendre seront prises, ces dernières ne plairons pas à tout le monde et nous en sommes conscient mais seront inévitable pour la sauvegarde de notre guilde... pour le moment nous prenons quelques vacances afin de prendre un peu de recul et de revenir + en forme que jamais.
Re: Le choix
Message le Lun 13 Oct 2008, 06:19  Klrs
En ayant discuté avec toi, Docman, je pense que effectivement, c'est la meilleure solution pour le moment...

Ce qui est plutôt étrange, c'est que vous êtiez tous unis et soudés, et que d'un seul coup, comme cela, vous prenez tous (ou la plupart d'entre vous) des chemins différents...

J'espère vous revoir tous ensemble très bientôt tout de même !

(Et tout comme Fatalitas, vous avez tout mon soutient et mon aide si cela vous est nécessaire.)
avatar
Re: Le choix
Message le Lun 13 Oct 2008, 10:56  Mermaidia
Je vous remercie tous de vos propositions d'aide mais je pense que les problèmes de la Guilde doivent se régler en interne.
Après, si certains choisissent de fuir plutôt que d'exprimer leurs doutes et les problèmes rencontrés tant qu'il est encore temps et avant qu'une situation ne se gangrène alors qu'ils partent puisqu'ils ne respectent pas nos bases qui sont avant tout la communication et la bonne humeur!

Les Eclaireurs ont été repris par Doc et moi-même, à l'initiative de Reyban, il y a de cela qq temps déjà. Notre unique but était alors de nous retrouver régulièrement et de profiter de chaque moment; un état d'esprit simpliste peut-être mais qui nous convenait bien à notre stade de découverte.
Par la suite, le temps passé sur Atys et les événements ont fait qu'il nous a fallu faire des choix, nous impliquer un peu plus, prouver que nous avions notre place et démontrer que nous pouvions avoir un impact sur certaines décisions. Pour moi, il était entendu que ces choix étaient les nôtres (entendez: pris et/ou acceptés par l'ensemble des membres) et que nous devions les respecter sans pour autant renier notre état d'esprit premier!

Notre progression a été remise en question mais qu'est-ce qui ne l'a pas été ces derniers temps? La situation incertaine dans laquelle la Communauté se trouvait a favorisé cela: nous avions besoin de nous retrouver et de réfléchir à notre devenir sur un plan plus personnel. Pour ma part, le choix a été fait comme exprimé un peu plus haut et c'est désormais aux miens qu'ira ma dévotion et je me consacrerai prioritairement à reconstruire ce qui a fait notre force!

De ce fait, si un grand ménage doit s'opérer alors soit! Cela sera fait mais nous n'en ressortirons que plus unis et fidèles à nos origines!

Sur ce, excellente journée à tous et je vous dis: à ce soir! Wink

Mermaidia
xxx
avatar
Re: Le choix
Message le Dim 26 Oct 2008, 23:37  Mermaidia
Les vents du Désert soufflent de bien tristes complaintes depuis quelques temps et me voici, songeuse, à les écouter encore une fois sans parvenir à en percer le secret...

Je décidais il y a peu de renoncer à une part de moi-même pour les miens et espérais que mes efforts seraient porteurs mais j'étais désormais consciente qu'il me faudrait en faire plus encore... Il y a beaucoup de travail à accomplir bien sûr et les menaces sont de plus en plus pesantes mais ma Foi est forte et je me relèverais!
Ce que je voyais sans le comprendre, c'est que certains préféraient tourner le dos à ces valeurs que nous avions établies et combattues côte à côte alors que l'heure était à la réaffirmation plus qu'à la renonciation mais leur choix était tel et je ne pouvais les contraindre; cela serait simplement contraire à nos préceptes même si ma déception était grande et ma tristesse plus encore.
Au-delà de la Guilde, je perdais un peu pied quant à l'évolution d'Atys ces derniers temps: attitudes extrêmes quand elles n'étaient tout bonnement incompréhensibles pour certains, immobilisme pour d'autres... Les kamistes devenaient-ils fous? Que faire pour enrayer cette situation?

Je me levais, longeais le lac et souriais au passage à l'hôte Kami d'Oflovak qui me saluait.
Il était temps de reprendre la route vers notre belle cité.

Arrivée à Pyr, je repris les registres du hall pour en barrer quelques noms presque malgré moi... Ma main tremblait et ma plume se brisa sur celui de mon fils.
Notre implication dans la défense du Désert Ardent ne passerait par les armes qu'en dernier recours et je savais que nous n'étions pas prêts à cela...
Mon regard embrumé se posa, reconnaissant, sur quelques noms calligraphiés avec soin dont les déliés n'étaient pas encore entravés par une ligne horizontale. Il y avait quelques résistants arborants encore -fièrement, je l'espérais- ce blason que je chérissais; j'admirais leur courage et leur volonté de continuer en ces temps d'incertitude!
Cette voie n'était peut-être pas la bonne mais j'avais le sentiment d'être ainsi fidèle à nos credos et à moi-même en la suivant et je les remerciais de leur confiance.
avatar
Re: Le choix
Message le Mar 09 Déc 2008, 06:18  Mermaidia
Ce soir-là nous avions défié l'antre du Dragon sans même nous en rendre compte. La noirceur, la dangerosité des Primes Racines et le temps qui court n'avait plus aucune emprise face à notre bonheur. Greil et moi-même distillions nos baisers et nos caresses au gré de nos envies; le désir déjà présent renaissait et grandissait en ces lieux pourtant inhospitaliers.
Ainsi allongés, enlacés, nos coeurs vivaient d'une énergie qui se renouvellait sans cesse. A l'unisson, nous nous aimions, seuls au monde pour un temps...

Je quittais mon tendre fyros d'un sourire et le laissais à son sommeil le temps de briser un pacte pour Dyron, reprendre mes outils de craft et me remettre au travail pour les jeunes Eclaireurs nouvellement accueillis.

Tandis que fibres, sèves et résines devenaient autant d'armures légères colorées et qu'ambres et graines se métamorphosaient en joallerie, mon esprit vagabondait encore.
Pour rien au monde je n'échangerais ces instants passés et tous les autres et pourtant, les doutes et la culpabilité m'envahissaient; j'aimais Greil d'un amour sincère mais l'image d'Ulukyn me revenait aussi vite en mémoire et frappait fort en moi-même.
Comment, si différents, pouvaient-ils atteindre mon coeur et mon esprit de la sorte et comment était-il possible de ressentir de tels sentiments pour deux homins? Leur complémentarité était l'unique réponse que je trouvais.
Je m'en trouvais à nouveau torturée et je repensais à ma cruelle décision; la première à laquelle je n'avais su me tenir...
Comment pouvais-je me complaire dans une situation si délicate et comment percevaient-ils cela? De malhonnêteté il n'était point question puisque tous deux connaissaient l'existence du second et les liens qui nous unissaient. Est-ce que j'expérimentais l'égoïsme sans m'en rendre compte? Chaque moment passé avec l'un d'eux était un morceau de bonheur mais la douleur d'un sentiment trop partagé l'étiolait après coup...

Des sentiments plus fort que la seule tendresse et l'affection avaient pris le dessus et c'était eux qui rendaient la situation inextricable comme jamais auparavant.
Mon coeur jusque là si bon conseiller ne savait me guider en cette nuit et, rendue à Oflovac, je ne pouvais trouver le sommeil une nouvelle fois.

[...]

Navigant aux étoiles de mon intuition, j'étais assise sur un promontoire quelque part dans les Lacs avec mes pensées pour unique vêtement après une baignade rafraichissante et j'humais l'air chargé d'embruns.
J'avais pris du recul, la situation devenait impossible, l'un et l'autre ne pouvait se croiser sans s'en trouver mal à l'aise et il en allait de même pour moi. Les discussions électriques prenaient bien souvent le pas sur la tendresse et l'incompréhension devenait d'autant plus intolérable que l'amour et le besoin de l'autre était plus fort.
Un choix...
L'un voulait se soustraire pour mon bonheur tout en me répétant son amour éternel et sa dévotion inconditionnelle au quotidien; l'autre se cachait derrière les anciens souvenirs d'un coeur vagabondant à la fois trop grand et trop petit pour s'ouvrir vraiment à tant de homines comme il l'avait fait avec moi lors de notre patch et depuis. Leur combativité et leur déférence s'épuisaient malgré eux dans cette lutte jusque là vaine...
La décision m'appartenait et je trouvais difficilement une issue. Les deux avaient fait des efforts et tant mis de côtés pour une promesse d'amour à venir et pourtant, je n'avais que cette souffrance latente à offrir en ce moment...

Mots d'amour, caresses mais aussi incompréhension, autant de souvenirs qui se heurtaient à nouveau dans mon esprit.
L'attente devait prendre fin et je devais user de tact pour annoncer une telle nouvelle: je t'aime mon coeur; ny-amn l'emportait sur sel ûr Kior...

A l'amour exclusif et possessif de Greil que chaque homine rêverait, je préférais le défi, la liberté et le respect du patch qui nous unissait avec Ulukyn peut-être plus en rapport avec mes obligations et mes devoirs envers les Eclaireurs. Notre patch comptait vraiment à mes yeux et je voulais lui donner tout son sens; pour ma fière Sereia aussi...

J'espérais que Greil accueillerait la nouvelle avec force et courage et qu'il pourrait enfin, le coeur plus léger d'une attente enfin stoppée, ré-ouvrir les yeux aux autres homines comme je le lui avais si souvent conseillé. Il méritait quelqu'un à qui il pourrait prodiguer ses attentions à loisirs sans être frustré parce qu'elle ne serait pas aussi présente qu'il le voudrait!

Mon coeur tourne aujourd'hui une page sans pour autant en refermer le livre; l'histoire s'y écrit encore en route vers un bonheur rasséréné que je vivrais, comme avant, au jour le jour!
avatar
Re: Le choix
Message le Ven 12 Déc 2008, 08:17  Mermaidia
A l'issue de la bataille, Greil me dit partir pour les Primes; s'exiler un peu pour réfléchir et tenter de comprendre mon mutisme. Je lui expliquais qu'il ne s'agissait là que du recul que je prenais quant à ma décision et que je préférais discuter de cela seul à seul avec lui ultérieurement. Il n'en convenu point et nous continuions ainsi alors qu'en parrallèle je m'affairais au hall avec les miens; réglant qq affaires laissées en suspens à cause des trop nombreuses batailles. C'est alors que l'on m'annonça où se trouvait réellement mon prétendant: aux Bains, entre les bras de la perfide Phyli. Greil m'expliqua que ce n'était là qu'un subterfuge pour me faire réagir. Monter un tel plan et avec l’une des homines que j’exécrais le plus sur Atys, mais pourquoi ? Ma sève ne fit qu'un tour et je me cachais derrière une extrême froideur en lui annonçant qu'il pouvait se laisser aller à ses pulsions et que mon choix s'était tourné vers mon patché. De la jalousie je ne pouvais me le permettre au regard de la situation et, plus que trahie, je me sentais alors manipulée et déçue en découvrant cette facette sombre en lui. Ma réaction n’était certes pas celle qu’il aurait attendue mais que pouvait-il imaginer d’autre ?

Il m'implora de me rejoindre pour que nous nous expliquions, j'acceptais au bout de quelques temps mais ne baissais point ma garde. Je rejetais ses arguments en bloc, blessante, allant même jusqu'à lui dire de penser ses projets avec une autre lorsque, dans un élan de désespoir, il se déclarait et mettait son coeur à nu.
Je le laissais là, seul et si triste, reprenant avec Gwrageth la route vers le front.

Plus tard, il rejoignit les troupes et je veillais sur lui. Je m'en voulais: ce n'était pas comme cela que j'aurais voulu lui annoncer...
J'aurais aimé le prendre dans mes bras, lui dire que je le remerciais pour tout, combien j'avais aimé être une princesse à ses côtés, combien je l'aimais tout court et combien ce choix m'avait été difficile, que je l'avais fait aussi pour lui: mettre fin à sa souffrance et lui dire que je n'étais pas celle qu'il lui fallait mais qu'il la trouverait et serait, je le lui souhaitais, très heureux à ses côtés, lui dire aussi que j'espérais le revoir et que nous pourrions encore être soutien l'un pour l'autre, qu'il lui fallait être fort et digne, qu'il ne perde jamais confiance en lui et encore bien d'autres choses.

Mais pourquoi avait-il agit ainsi? Pourquoi avoir chercher à me manipuler de la sorte?
Il avait brisé quelque chose en moi mais j'avais péché par excès de colère et l'avais définitivement blessé...
avatar
Re: Le choix
Message le Ven 16 Aoû 2013, 19:38  Mermaidia
HRP : Ces fragments arrivent avec un peu de retard vu qu’ils s’étalent dans la durée. A vrai dire, je ne savais juste pas trop où les mettre mais, après réflexion, il me semble être une évidence qu’ils s’inscrivent dans la continuité de ces textes.


De loin elle avait suivi son parcours, certainement malgré lui, juste pour voir si ses souhaits à son égard sauraient se réaliser un jour mais il avait choisi la voie du guerrier avant tout.
Puis, sa trace perdue, elle ne savait pas ce qu’il était advenu de lui ces dernières années. Petit à petit, il était sorti de son esprit pour se ranger dans cette catégorie de souvenirs dont l’on ne veut garder que le meilleur.
Aujourd’hui, il revenait, comme si rien n’était venu perturber ce…

Mermaidia interrompait ses pensées pour tenter de les rassembler mais elle ne pouvait que s’apercevoir qu’inexorablement la verve et la présence du fyros l’attiraient toujours aussi intensément vers lui.
Elle avait essayé de rejeter cette attraction, l’avait repoussé avec plus ou moins de délicatesse, en avait rit même… avant de succomber à nouveau.
Etait-ce la solitude ? Elle n’était pourtant pas si pesante ; les siens, ses souvenirs, le nombre de ses occupations… Tout un tas de choses contribuait à y pallier.

Pourtant, elle l’avait revu et depuis retrouvé ; le jeu avait repris. La seule règle implicite était de ne plus s’interroger sur leur passé commun.
Elle n’en attendait rien et espérait qu’il en soit de même pour lui.


_________________________________________________


Mermaidia se réveillait lentement. Regardant alentours, elle prit conscience du lieu terrible où ils se trouvaient : le Giron du Démon, l’antre du Dragon, encore… Elle n’en fut pas effrayée, elle en riait même.

Elle se redressait et s’appuyait sur son coude, prenant un peu de hauteur pour observer le fyros endormi à ses côtés.
Le visage éclairé d’un sourire, elle en détaillait les traits avec attention. Du bout des doigts, délicatement, elle balaya une mèche rebelle et entreprit de redessiner le contour de ses paupières closes, de son nez aquilin, de sa bouche… Cette bouche si tendre qui savait tout aussi bien distiller la haine avec un venin incomparable.
Ses doigts glissaient le long de sa gorge et prirent possession de ses épaules. Ces bras puissants savaient l’étreindre avec passion mais déchaînaient tant de violence parfois. Sa soif de sève paraissait tellement insatiable face à ses ennemis… Elle se demandait quel était ce sentiment qui animait parfois le fyros.

Elle ferma un instant les yeux en soupirant. Elle pour qui le combat semblait tellement vain par moment ; surtout face à ces ennemis qui avaient délaissé les puissances mais dont la graine de vie se régénérait toujours par l’on ne sait quelle magie.
De nouveau, elle se blottissait contre ce corps svelte complètement abandonné à ses songes. Elle aurait tant voulu faire taire ses propres pensées…


_________________________________________________


A son habitude, elle vaquait à ses occupations mais son esprit n’était pas aussi léger qu’elle voulait le laisser paraître à ses compagnons.

Où était-il ? Sa sève coulait-elle encore en vain ? Sa graine de vie était-elle en danger ?
Il s’attaquait à de bien sombres personnages. Les rumeurs circulant à leur sujet étaient nombreuses et aussi sombres que l’était le nom de leur Clan.
Elle aurait aimé être à ses côtés… L’intuition ou juste le manque de sa présence ?


_________________________________________________


« Elle n’en attendait rien et espérait qu’il en soit de même pour lui. » Comment avait-elle pu imaginer croire en cela un seul instant !

Elle pensait à Ulukyn aussi, aux moments douloureux que tous trois avaient déjà partagés. Quelle folie de n’avoir pas su consigner la leçon de cette histoire…
Ulukyn… Le cœur de Mermaidia se serrait et elle ne voulait pas croire qu’il eut pu lui arriver malheur. Le tryker était rusé, il avait forcément trouvé une issue lorsque les kitins avaient commencé à se propager sur la surface d’Atys.
Mais si tel était le cas, pourquoi ne pas lui avoir donné signe de vie ? Pourquoi la laisser ainsi, à nouveau, en proie au trouble ?

Aujourd’hui Mermaidia maudissait ce cœur trop grand qui outrepassait toujours ses droits sur sa volonté. Et paradoxalement, elle voulait croire qu’il était toujours son meilleur conseiller…

Son poing serré rencontra violemment le bureau.

Un chandelier vacilla, une pile de papiers s’étala au sol en même temps qu’une carafe tombait et se brisait en éclats.

Depuis que la porte avait été ouverte avec fracas, Idea s’était réfugiée sous un tapis se demandant si sa dernière bêtise était à l’origine de la colère de sa maîtresse. Elle baissait la tête, elle se sentait penaude. Fallait-il aller réclamer des caresses et tenter de la calmer ainsi ?
La yubette préférait rester à son poste d’observation encore un moment.
Lorsqu’elle releva les yeux, elle vit Mermaidia enfoncée dans son fauteuil, la tête contre ses genoux et ses bras entourant ses jambes. Elle regardait avec attention le visage triste de sa maîtresse et s’attardait sur le trajet d’une larme glissant le long de sa joue, lentement, jusqu’à son éclatement au sol, dans le silence le plus total.
C’est à ce moment là, n’entendant ni cri ni bruit, qu’elle comprit que l’orage n’avait lieu que dans l’esprit de sa maîtresse alors elle se décida à s’approcher pour la réconforter.

Mermaidia l’accueillit en esquissant un sourire. Elle libéra ses jambes de l’emprise de ses propres bras et prit la yubette sur ses genoux. La yubette tendait la tête et tentait de sortir Mermaidia de ses pensées en lui donnant quelques affectueux coups de museau contre le menton puis elle léchait sa main meurtrie. La petite bête lui démontrait son affection par tous les moyens possibles et attirait maintenant son attention sur la seule chose qui n’avait pas bougé du bureau : le lourd registre de guilde.

Le sourire de Mermaidia s’élargissait enfin. Elle était tiraillée mais consciente que ses compagnons parvenaient souvent à l’apaiser sans même s’en rendre compte, juste par leur nature joviale. Pour cela aussi elle leur était d’une infinie reconnaissance mais ne pouvait le leur dire. Chacun de ses « merci » renfermait un peu de cela pourtant…
avatar
Re: Le choix
Message le Sam 14 Sep 2013, 15:31  Mermaidia
A l’abri du téléport du Bosquet, Mermaidia transmettait les dernières instructions à ses compagnons. Un dernier répit, pensa-t-elle. La route serait longue et les combats promettaient d’être difficiles.

Tout à coup elle sentit son corps parcouru de frissons, elle ressentait sa présence malgré la foule alentour.
Son clan était déjà parti, il était en retard, qu’attendait-il pour les rejoindre ?
Elle pivota légèrement lorsque sa voix caressa sa nuque. Le revoir la rassurait. Elle baissa la tête et fermait les yeux un instant, elle remerciait MaDuk de le savoir encore en vie. Ensuite, elle plongea intensément son regard dans le sien et lui sourit avec douceur pour toute réponse.

D'un geste il l'invita à le suivre et elle se glissa dans son sillage. La direction n’était pas la bonne mais elle mit un moment à s’en apercevoir tant elle ne le quittait pas des yeux et ne prêtait même pas attention aux dangers environnants. Leurs regards se croisaient souvent mais il ne fallait pas s’arrêter.
Les Eclaireurs étaient déjà bien loin. Etaient-ils si pressés de prendre part à la bataille ? Avait-elle tardé ? Elle les reverrait bientôt quoi qu’il en soit et il lui faudrait retrouver ses esprits. Avant cela, elle profitait de ces quelques instants, seule avec lui, comme si rien d’autre ne comptait plus pour les minutes à venir.

Ce soir encore, des combats auraient lieu mais elle savait qu’en plus de leurs compagnons, ils veilleraient l’un sur l’autre d’un bout à l’autre du champ de bataille. Elle était confiante.
avatar
Re: Le choix
Message le Ven 23 Sep 2016, 03:09  Mermaidia
Les lueurs du jour vivaient leurs dernières heures au Vide et les Eclaireurs se regroupaient.

Mermaidia eut un choc lorsqu’elle découvrit le visage de ses adversaires, et d’un plus particulièrement. Elle se mordit la lèvre en enfilant précautionneusement son casque puis ses armes. Gagner du temps ? Pourquoi faire ?
Face à lui…
Alors qu’habituellement elle pansait ses blessures et plus encore. A cette pensée, elle souriait tristement sous son casque mais se devait de garder les idées claires car les combats allaient commencer.
Quelle situation étrange et inconfortable. Et pourtant, il fallait l’affronter !

Les Eclaireurs combattaient avec efficacité, chacun savait ce qu’il avait à faire et le faisait plutôt bien. Les adversaires bien moins nombreux qu’eux portaient des coups autant qu’ils se soignaient. Elle savait pour l’avoir supporter de nombreuses fois combien il excellait dans les arts guerriers, de même qu’il avait pour habitude de bien s’entourer.
De son côté, elle soignait les siens mais ne le perdait pas de vue, jamais, par habitude certainement. Comment le pourrait-elle…
A ce moment-là, elle chérissait son casque qui ne laissait rien paraître. Parfois elle tentait de le neutraliser mais asséner un coup était impensable.
Les combats étaient sans fin. Quelle en serait l’issue ?

Il n’y eut pas de vainqueur et elle en fut presque soulagée. Elle était fière des siens aussi car elle connaissait la qualité de leurs adversaires, tous d’anciens alliés.
Il valait mieux rire de cette situation, n’y voir là qu’un entrainement et ne faire mine de rien, eux ne savaient pas…
Il était temps de féliciter les participants alors elle retira ce casque qui la protégeait plus de ses propres émotions que des coups jusque-là. Elle le garda un moment sous le bras, saluant la combativité des siens et de leurs adversaires. Puis elle le déposa au fond de son sac avec autant de précautions qu’elle l’en avait sorti.
Pourquoi donc ce choix, pourquoi lui et ses compagnons avaient-ils rejoint l’ennemi ? A nouveau cette question envahissait son esprit alors que, tout sourire, elle essayait de donner le change. A qui mentait-elle le plus ? Qui cherchait-elle à duper sinon elle-même, une fois de plus ?

Sa poitrine et son cœur se serraient à chacun des sourires enjôleurs du fyros, à chacun de ses regards appuyés, à chaque phrase taquine dont elle seule comprenait le sens caché dans son entier et à laquelle il lui fallait répondre avec aplomb pour brouiller les pistes. Elle lissait les pans de sa robe pour se donner une contenance alors qu’elle aurait voulu tambouriner sur son torse et tenter de lui faire entendre raison…
Ne pas s’en approcher ; jamais. L’enlacer était si tentant aussi, après tant d’absence. Partir loin, seuls, se blottir contre lui, fermer les yeux en toute confiance, sentir sa peau contre la sienne à nouveau, retrouver son parfum dans le creux de sa nuque et perdre pied encore et encore…
Les discussions se poursuivaient entre les deux camps alors que l’esprit de Mermaidia vagabondait de souvenir en souvenir. Ne pas penser à hier, au miel de ses paroles, à leurs corps qui se connaissaient par cœur, pas maintenant en tous cas, et revenir à aujourd’hui, c’était nécessaire ! Elle soupira imperceptiblement, elle espérait que nul ne décèlerait son trouble.
Il n’aimait pas qu’on lui résiste, disait-il avec un air de défi et ce sourire si parfait accroché à ses lèvres… Si seulement il savait…
Mermaidia riait en remettant un peu d’ordre dans ses cheveux mais ses yeux ne pouvaient se détacher du visage du fyros : bien sûr qu’il le savait !

Le ciel de la Jungle était maintenant paré de ses étoiles les plus étincelantes et pourtant Mermaidia n’y prêta pas attention ce soir-là…
avatar
Re: Le choix
Message le Sam 24 Sep 2016, 17:41  Achilleos
Impressionnant la manière dont tu arrives à transmettre la force des émotions de Mermaidia. C'est très fort. Bravo et merci Smile
Re: Le choix
Message   Contenu sponsorisé
 

Le choix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Eclaireurs d'Atys :: Autour d'un feu de camp (Section RP) :: Récits d'Eclaireurs-
Sauter vers: