Le Forum des Eclaireurs d'Atys

Guilde multiraciale d'allégeance Kamiste et de civilisation Fyros
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 //EVENT// Fête des Réfugiés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mermaidia
Reine du Flood
Reine du Flood
avatar

Nombre de messages : 4753
Age : 34
Localisation : Au soleil !
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: //EVENT// Fête des Réfugiés   Ven 22 Avr 2011, 00:10

Chroniques d'Atys a écrit:
    Homines, homins,

    Une nouvelle fête commémorative, appelée à devenir incontournable, va bientôt voir le jour ! En effet, afin de jamais oublier ce qu'ont vécu les homins ayant survécu au Grand Essaim, se déroulera toutes les cinq années de Jena la Fête des Réfugiés. Cette fête célèbrera la remontée à la surface des homins ayant fui les Kitins à travers les Primes Racines, découvrant ainsi un monde nouveau et inexploré : celui des Nouvelles Terres.

    L’œuf a été choisi comme symbole de cette fête. En effet, tel l'homin voyant enfin la lumière du jour après avoir passé des années enfermé dans les Primes Racines, l'oisillon sort de sa coquille après être resté enfermé dans son œuf.

    L’œuf, symbole de la naissance et de la renaissance... Symbole également de la nouvelle vie des réfugiés sur ces terres inconnues et inexplorées...

    A l'occasion de cette fête, maints œufs seront décorés et exposés.

    Cette fête sera aussi l'occasion de redécouvrir et de ré-explorer les Nouvelles Terres, afin de commémorer l'exploration originelle par les premiers réfugiés.


    Voici le programme qui vous sera proposé durant cette Fête des Réfugiés, qui aura lieu du Tria, Fallenor 9 au Quinteth, Pluvia 29, 3e CA 2555 (*) :


    Les Décorateurs d'Oeufs
    Réunissez tous les éléments nécessaires à la décoration de magnifiques œufs des Réfugiés, puis allez poser votre chef d’œuvre à la vue de tous !

    Le Panier d'Oeufs

    Des Œufs des Réfugiés, réalisés en grand nombre, seront déposés régulièrement un peu partout à travers Atys. Prenez votre panier et remplissez-le avant le autres, ces œufs sont délicieux et on leur accorde des pouvoirs étonnants.

    Veillée Contes et Légendes de l'Exil
    Venez écouter ou raconter des histoires de lumière, de quête d'objet, de l'exil dans les Primes Racines, ou tout autre thème en rapport avec la Fête des Réfugiés.
    Chaque participant pourra choisir, à la fin de son histoire, parmi trois œufs. L'un sera vide, l'autre contiendra une mauvaise surprise et l'autre, une bonne. Nul ne saura à l'avance sur lequel il tombera ! Tout comme les réfugiés ignoraient de quoi serait fait leur lendemain...

    Avis de recherche
    Au cours de la fête, venez gagner des lots en testant votre connaissance visuelle de la flore, de la faune et des paysages d'Atys, au cours de quatre épreuves de niveau de difficulté croissant.

    La Ménagerie Étrange
    Nous voyons parfois des choses étranges sur les Nouvelles terres... En voici un bel exemple, résultat de toute une vie de quête de l'animal rare. Venez découvrir cette extraordinaire ménagerie !

    Cette Fête des Réfugiés vous réservera encore bien d'autres surprises... en espérant qu'elles vous plaisent !


    (*) [HRP] Du samedi 23 au lundi 25 avril
Arrow http://atys.ryzom.com/start/app_forum.php?page=topic/view/6463/1#1
Revenir en haut Aller en bas
Mermaidia
Reine du Flood
Reine du Flood
avatar

Nombre de messages : 4753
Age : 34
Localisation : Au soleil !
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: //EVENT// Fête des Réfugiés   Lun 25 Avr 2011, 14:55

Un lucio de l'entrée du GH décoré par les soins d'Arca, Achi et Kilvaner :
Bravo à nos artisans coquetiers! Razz



_________________
Homins, unissons-nous et agissons dès maintenant afin de préparer notre futur sur la Belle Atys!
Libres et fiers, en quête de notre histoire commune et de nos racines, nous retrouverons et protégerons ce monde qui nous a tant fait vibrer!
Revenir en haut Aller en bas
Achilleos
Grand Floodeur
Grand Floodeur
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 33
Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
Je m'améliore en:
Compétence 1:
0/0  (0/0)
Compétence 2:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: //EVENT// Fête des Réfugiés   Lun 25 Avr 2011, 23:50

Comme Mémé l'a demandé, je poste mon conte d'enfant raconté à la veillée au bois d'Almati.

Citation :
Bonsoir à tous !

Je voudrais partager avec un vous un vieux conte que me racontais ma mêre alors que j'étais encore tout jeune.

C'est l'histoire du petit hôte Kami de la région que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de l'Ile enchantée.

Par un froid matin d'hiver, notre ami le Kami s'apercut d'une chose très inquiétante, son autel était terne et ne tournait plus.

Il en prenait pourtant bien soin, lui insufflant autant d'énergie qu'il pouvait.

Pourtant ce matin son autel était comme éteint.

Tout paniqué à l'idée que les homins vivant de l'exploitation de cette zone ne puisse profiter de ses services de téléportations, le petit kami partit à la recherche d'une solution.

Il était jeune, même pour les Kamis et Il utilisa ses pouvoirs naissants pour rendre visite à ses ainés de part et d'autre de l'Ecorce et leur soumettre son problème.

On lui donna des conseils farfelus, certains qu'il mis en oeuvre d'autres qu'il refusa en bloc.

Hors de question de tourner 63 fois a reculons autour de son autel en imitant un yubo !

Mais rien n'y fit !!

De guerre las il se rendit à Pyr pour y rencontrer le Vieux Kami qui s'y était installé. C'était un kami agé et un peu grognon, notre ami ne s'était pas adressé a lui parce qu'il lui faisait un peu peur.

Mais c'était sa dernière chance !!!

"Tiens tiens, tu es en charge d'un autel dans les Lacs toi mon jeune ami ! Que fais tu si loin de ton autel?"

Notre ami frisonna sous les yeux inquisiteurs du vieux Kami et penaud lui raconta son histoire.

Le vieillard l'écouta avec attention. Puis lui dit ceci :

"Tu a été le témoin d'un phénomène rare, nos autels sont extrêmement robustes, mais parfois ils ont besoin d'un coup de pouce! "

"Malheureusement il ne m'appartient pas de t'expliquer quel est ton rôle a présent. Tu devras te rendre dans les entrailles de cette planête et rencontrer le plus vieux d'entre nous."

Notre petit Kami se mis donc courageusement en route pourles Primes Racines, il descendit de plus en plus bas, de plus en plus profond.

Il cueillit sur son passage des poignées de petits champignons fluorescents pour s'éclairer.

Et finalement au coeur de l 'obscurité, il apercut une lueur ondoyantes, comme si une lumière diffuse se reflètait dans une eau calme et sereine.

Il était parvenu au Point du Milieu au plus profond des Primes Racines.

La bas il rencontra un kami incroyablement vieux, son corps était presque transparent, comme éthéré.

Ce que ces 2 êtres fantastiques se dirent ce jour la n'est connu que d'eux deux. Mais notre ami ne quitta le Vénérable que plusieurs heures plus tard et il tenait entre ses pattes une petite graine argentée qui luisait faiblement.

De retour dans les lacs, notre petit kami enfouit cette petite graine sous son autel et se mit à prier très fort.

Pendant près de 4 jours, il pria si fort et si longtemps, son énergie était si pure et si puissante, qu'un miracle se produisit.

Tout près de son autel, la sciure se creusa, la petite graine s'envola, des plaques d'écorce très denses se mirent a tournoyé autour d'elle.

Puis les plaques se figèrent dans la sciure, la graine se posa et explosa dans une myriade de couleurs chatoyantes.

Lentement, l'autel se mis a briller , de plus en plus fort et se mis a tourner, de plus en plus vite.

Notre petit Kami fit des bonds de joies et les premiers homins qui empruntèrent l'autel n'en crurent pas leurs yeux de voir un kami se comporter ainsi.

Ensuite ils découvrirent cette sphère magnifique et furent enchantés par tant de beauté !

C'est depuis ce jour que l'Ile enchantée porte son si joli nom.

_________________

[-= J'mets ma Hache où j'veux ... Et c'est souvent dans la Gueule ! =-]
VideoGame Music
Revenir en haut Aller en bas
Mermaidia
Reine du Flood
Reine du Flood
avatar

Nombre de messages : 4753
Age : 34
Localisation : Au soleil !
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: //EVENT// Fête des Réfugiés   Mar 26 Avr 2011, 13:35

Je serais aussi intéressée - parce que je suis très curieuse :p - par des lucios des cadeaux remportés ainsi qu'un de notre jeune Onde en tenue réfugiée blanche
(elle a deco pile quand je lançais mon screen hier!).

Vos retours sur ces events m'intéressent aussi, pour le feedback. Very Happy

Et encore bravo à Irinia et Achi qui se sont lancés lors de la soirée contes. cheers
De même qu'à tous ceux qui ont pris le temps de parcourir Atys pour les gros oeufs et la recherche d'homins, j'espère que la balade vous aura plu!
Revenir en haut Aller en bas
irinia
Floodeur Allaitant
Floodeur Allaitant
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 32
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Je m'améliore en: Forage
Compétence 1:
201/250  (201/250)
Compétence 2:
249/250  (249/250)

MessageSujet: Re: //EVENT// Fête des Réfugiés   Mar 26 Avr 2011, 16:21

coucou,

event très sympa, pour une fois aucune compétence de jeux n'était nécessaire. pas besoin de tp particulier, de niveau de forage ou de combat. Le lieux choisi (bois d'almati) était parfait pour cet event accessible facilement et en terrain neutre

J'ai été agréablement surprise de la qualité du conte d'Achill qui était de loin le meilleur de tous!
Si un autre event de ce type est organisé, je me préparerai et ferai des copier coller. Ecrire le texte au fur et à mesure, c'est assez difficile et provoque beaucoup de faute d'orthographe .En plus, ca coupe le rythme de l'histoire lorsqu'on réécrit qqch. j'ai décroché à pas mal d'histoire du à la lenteur.

le feu d'artifice à la fin et les petits cadeaux étaient bien sympa.

Point négatif, j'ai été hyper décue de ne rien recevoir à la suite de mon histoire, la tenue de réfugié me faisais vraiment envie. Un oeuf vide c'est frustrant , j'aurais préféré un kincher Smile
L'anim nous a promis un cadeau de consolation qui sera en fait un élément de décors pour l'appart, on verra.
Nous recevrons également une copie de notre histoire par mail IG et les histoires paraitront bientôt dans les rumeurs d'atys ou qqch du genre.

sinon le random 1 20 tout le monde comprend pas Razz
Revenir en haut Aller en bas
Onde
Floodeur Débutant
Floodeur Débutant


Nombre de messages : 5
Age : 30
Localisation : Liège - Belgique
Date d'inscription : 19/04/2011

Feuille de personnage
Je m'améliore en:
Compétence 1:
0/0  (0/0)
Compétence 2:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: //EVENT// Fête des Réfugiés   Mar 26 Avr 2011, 17:18

Coucou Smile

Alors, Achi me demande de poster son Yber :


Et voici la petite Onde en tenue de réfugiée blanche (Désolée Iri Sad ) :


Et pour le retour @Mermaidia : Une soirée très sympa, et détendue. Vraiment agréable. J'y retournerais avec plaisir. Et je suis sûre que les plus lents du clavier seront passé pro du CTRL C CTRL V d'ici là sunny

Byz !
Revenir en haut Aller en bas
Skyshot
Grand Floodeur
Grand Floodeur
avatar

Nombre de messages : 609
Age : 38
Date d'inscription : 29/11/2008

Feuille de personnage
Je m'améliore en:
Compétence 1:
0/0  (0/0)
Compétence 2:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: //EVENT// Fête des Réfugiés   Mar 26 Avr 2011, 18:39

irinia a écrit:
Un oeuf vide c'est frustrant , j'aurais préféré un kinder Smile

Et bravo Achi..trés mignon tout ça.
Je ne suis pas venu car comme à mon habitude, j'aurais pris le wagon en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Mermaidia
Reine du Flood
Reine du Flood
avatar

Nombre de messages : 4753
Age : 34
Localisation : Au soleil !
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: //EVENT// Fête des Réfugiés   Lun 02 Mai 2011, 02:53

Les contes ont été publiés.
En voici la retranscription pour les intéressés :


Chroniques d'Atys a écrit:

    En 2555 se déroula la première Fête des Réfugiés. Cette fête naquit de la volonté de conserver la mémoire du Grand Essaim. Afin de ne jamais oublier ce qu'ont vécu les homins à cette époque, cette fête se tiendra toutes les cinq années de Jena. Elle commémore la remontée à la surface des homins ayant fui les Kitins à travers les Primes Racines, découvrant ainsi un monde nouveau et inexploré : celui des Nouvelles Terres.

    L'oeuf est le symbole de cette fête. En effet, tel l'homin voyant enfin la lumière du jour après avoir passé des années enfermé dans les Primes Racines, l'oisillon sort de sa coquille. L'oeuf symbolise la nouvelle vie des réfugiés sur ces terres inconnues.

    A l'occasion de cette première fête, de nombreuses festivités autour de l'oeuf furent proposées. Le dernier jour, le Zoraï Kapiang Piai Fi organisa une Veillée aux Contes. Au bois d'Almati, au plus près du danger kitin toujours présent, il invita les homins à faire partager leurs souvenirs, contes, légendes et poèmes autour du Grand Essaim, de l'Exil et de la Remontée des Primes Racines.

    Afin de se souvenir de l'inconnu et de l'imprévu auxquels étaient soumis les Réfugiés à cette époque, chaque conteur put ouvrir un oeuf. Certains eurent de bonnes surprises, d'autres moins.

    Le premier conte fut offert par la Zoraï Valandrine.

    Citation :

      Mon histoire parle de l'exode, d'un petit groupe de fyros et de leur voyage des anciennes terres vers les nouvelles.
      A cette époque là mon arrière grand-père était petit garçon.
      - Tu vois, Valandrine ... me disait-il. A l'époque notre vie n'était qu'errance et crainte, c'était bien avant que nous rejoignions les Flammes de la Jungle.
      A cette époque la flamme avait quitté nos coeurs, le clan était réduit à quelques chasseurs qui n'avaient plus de chasseurs que le nom. Beaucoup avaient péri au cours de l'invasion, et si j'ai encore honte de l'admettre, seule la peur habitait nos coeurs ... la peur et une petite braise presque éteinte qui s'appelait "espoir."

      - Des voyageurs nous avaient apporté des nouvelles : de nouvelles villes étaient construites quelques part dans ce qu'on appelerait les Nouvelles terres. Ces voyageurs nous avaient donné quelques explications sur le chemin à parcourir : il fallait pénétrer dans un gouffre, y cheminer vers le nord pendant une semaine et enfin sortir dans la lumière des nouvelles Terres.
      - Tu dois comprendre qu'en ces temps troublés, le clan n'avait pas encore foi dans les kamis. Le varinx qu'aujourd'hui nous vénérons n'était qu'un prédateur de plus prêt à dévorer les survivants. Pénétrer dans les Primes racines une dernière fois, voilà qui nous emplissait d'angoisse ...
      - Mais nous n'avions pas le choix : c'était mourir à petit feu dans les anciennes terres ou bien prendre le risque de cet ultime passage dans les Primes. Tous les homins en âge étaient armés, mon père, ton arrière arrière grand père m'avait donné une petite dague, j'avais 9 ans.

      - Nous sommes donc entrés la peur au ventre. L'angoisse n'a fait que croître au cours de cette interminable semaine. Sur la route nous avons subis de nombreuses attaques et chaque soir nous montions le camp. Des bruits de rugissement et de crissement nous empechaient tous de dormir.
      - Finalement la veille de ce qui devait être notre arrivée dans les Nouvelles Terres nous sommes arrivés à l'entrée d'une sorte de canyon dans les Primes. Les adultes débattaient du meilleur chemin : fallait-il escalader les flancs du canyon et passer par le haut, ou bien passer en bas par la gorge étroite ? Ces tractations furent interrompues par de multiples crissements lointains : un grand groupe de kitins approchait ! Ils étaient innombrables et il fallait fuir immédiatement !

      - Quelqu'un finit par guider le clan à l'assaut du flanc droit du canyon essayant de grimper, mais après quelques mètres il s'immobilisa ... Deux paires d'yeux le regardaient tandis qu'un rugissement familier résonnait : deux varinx regardaient le guide. Le clan décida donc d'escalader l'autre flanc mais le chemin était coupé par trois autres varinx noirs.

      - En désespoir de cause, le clan décida donc de se ruer en bas du canyon dans la gorge étroite tandis que les varinx suivaient à petite distance sans se presser. Les crissements des kitins augmentaient et tout le monde prit ces jambes à son cou.
      - Nous avons couru des heures ! C'est en tout cas l'impression que j'ai eu.

      - Au début je me suis retournée pour voir si les varinx nous suivaient : ils ont semblé nous ignorer et garder l'entrée du canyon. Finalement après très longtemps les crissements de kitins ont commencé à diminuer : la patrouille de kirostas abandonnait sa traque.
      - Mais pendant que nous courions nous pûmes voir des kitins de toutes sortes en haut sur le sommet du canyon : si nous étions passés là-bas, toutes sortes de kitins nous auraient barré le chemin : des kipees, des kipuckas, des kinchers, ...
      - Le seul passage viable était en bas, et d'une certaine façon les varinx nous y avaient guidés.

      - Après encore quelques heures de marche nous sommes parvenus à la sortie du gouffre : nous étions sauvés, et une grande lumière nous accueillit sur les nouvelles Terres.

      - Ainsi s'achève mon histoire, Valandrine : rappelle-toi de ces jours, car bientôt, je quitterai une dernière fois ces terres et toi seule pourras la transmettre. Transmettre cette histoire.

    Le récit fut vivement applaudi et lorsque Valandrine ouvrit un oeuf, une belle surprise en sortit, qui devint une tenue de réfugié violette, en souvenir des premiers pas sur les Nouvelles Terres.

    Le second conte de la Veillée fut l'oeuvre d'Irinia.

    Citation :

      Mon histoire n'est pas très longue. Je voudrais juste vous raconter à quoi ressemblait Atys il y a de cela plusieurs années. L'arrivée des réfugiés en était à ses débuts. Nous étions nombreux... vraiment très nombreux, mais très peu expérimentés. Peu étaient capables de créer des armures ou des armes de qualité, mais nous étions tous de bonne volonté, curieux de découvrir ces nouvelles terres qui s'offraient à nous. Nous courions dans le désert, émerveillés par toutes les belles choses que l'on voyait.
      Un jour, nous avons tous eu envie de voir plus. Plus loin que le désert. Nous avions entendu parler d'autres contrées, où il y avait de l'eau, beaucoup d'eau des Lacs à perte de vue. Une contrée, disait-on, où on pouvait ramasser des fruits par terre, où les lacs grouillaient de poissons, et où tout était parfait.

      Nous avons donc acheté une carte et nous sommes partis en expédition. Nous étions cinquante. Cinquante homins et homines, tous plus impatients les uns que les autres de voir cette nouvelle terre.
      Nous sommes donc tous partis. Au début, tout se passa bien, mais bientôt les complications alrrivèrent. Nous allions sous l'écorce, les Racines Primaires. C'était la première fois que je les voyais, si magnifiques, si fraiches et si mortelles ...

      Nous savions que notre vie ne tenait qu'à un fil. Un seul kitin, juste un, pouvait tous nous tuer. Nous avancions pas à pas, par groupe de sept ou huit. Si un groupe mourait, il était abandonné. Impossible de revenir en arrière, continuer toujours en avant. Je voyais mes compagnons tomber. Impossible de s'arrêter ...
      Et puis, à un moment, enfin, un vortex. Je courus le plus vite possible, je sentis les griffes d'un kitin me déchirer le dos, mais quelqu'un me releva. Je continuai à courir et je sautai dans le vortex !

      Après quelques minutes, nous avons faii les comptes. Nous étions cinquante au départ. A l'arrivée, quatorze.
      Voila à quoi ressemblait la vie au début. Ne l'oubliez jamais.

    Malheureusement, l'oeuf qui récompensa cette évocation du passé était vide.

    Taunwe s'avança pour le troisième texte de la Veillée.

    Citation :

      Cette histoire raconte un voyage d'un groupe de corsaires qui était en chemin de l'exode pour ramener des familles sur ces terres.
      Parmi ces familles on contait quatre Trykers. Le cadet s'amusait bien souvent à embêter sa sœur. Ils avaient tous les deux les grands yeux roses de leur maman.

      Le chemin était long, et les jours se suivaient tous un peu pareils. Eny, un soir n'était pas comme les autres, et ça, les animaux l'avaient tout de suite senti et les cris des kitins résonnaient au loin.
      Au petit matin, quelques cutes exploraient les décombres du camp de fortune. On voyait bien quelques kitins abattus, eny il ne restait plus rien. Pourtant un cute fut attiré par quelque chose. A première vue un bodoc qui n'avait pas survécu lui non plus. En s'aprochant, il eut la surprise de voir une petite aux yeux roses se faufiler de dessous du bodoc.

      L'avait il cachée des kitins ? Probablement. La trykette grandit parmi les cutes qui la nommaient dans leur langage "fille bodoc", Taun-Taya.

    Le destin n'était pas avec les conteurs puisque l'oeuf ne contenait toujours rien.

    Mithian s'avança pour partager à son tour une histoire.

    Citation :

      Mon histoire à moi concerne quelqu'un de proche, mais sans aucun lien de parenté avec moi. Une histoire que m'a transmise celui qui m'a recueiilli, Nomis Merclao. Cette histoire est la suivante.

      Les kitins poussèrent les homins à aller dans les Primes, endroit dont tout le monde connait la dangerosité ... Un groupe de Zorais, dont Nomis ne se souvenait jamais du nombre exact y était confiné, dans les Profondeurs Interdites me semble t'il. Ces homins étaient de bons chasseurs et de fins stratèges, guidés par un sage zorai. Ils utilisaient la magie que les Kamistes leur avaient enseignée pour venir à bout de leurs ennemis. Ils traquaient les Kirostas éloignés de la horde, un l'enracinait, les autres utilisaient divers sorts offensifs afin de venir à bout de ces infames créatures. Cela donna des résultats un temps...

      Les Kitins, rusés, avaient bien compris le tour des jeunes mais sages Zorais. Un jour, un kitin s'éloigna volontairement de la horde. Les autres, cachés dans le Giron du Démon les attendaient, tapis dans l'ombre. Les homins commencèrent leur sorte de rituel de chasse. Soudain ! Un homin vit des yeux rouges dans l'obscurité de la caverne. Ils fuirent à toutes jambes, mais l'effroyable Kinkoo les avaient pris en chasse !
      Ils tombèrent les uns après les autres. Seuls quatre sur le petit groupe restaient. N'écoutant que leur courage, ils tentèrent le tout pour le tout ! Un homin enfila sa lourde, sa pique et fonca sur ce prédateur redoutable. Le fou, me direz-vous ? C'est possible, oui... Mais, touché par la bravoure de cet homin, Ma-Duk descendit dans les ténèbres des Primes Racines et foudroya Kinkoo en un coup, un seul !

      Les homins retournaient vers leur campement, le jeune zorai touché par la grâce de Ma-duk jubilait par ce qui venait de lui arriver et il voulait faire partager son expérience à tous. Les plus anciens, n'ayant jamais eu cette chance ne le croyaient pas, certainement par jalousie... Ils décidèrent que pour ce mensonge, il serait condamné à errer, seul dans les Primes pour l'éternité. Et ils remontèrent vers les Nouvelles Terres, sans lui...
      La légende dit que si on se promène seul dans les Profondeurs, on peut entendre les appels au secours de cet homin, errant ici et là à la recherche d'une sortie qu'il ne trouvera jamais.

    Kapiang avait bien fait les choses. Lorsque Mithian ouvrit l'oeuf, un Kincher surprise en jaillit ! Par celui-ci, toute l'assistance dut se souvenir de la peur et l'incertitude permanente dans laquelle les réfugiés vivaient à l'époque.

    Vint le tour de Reedeek.

    Citation :

      Bonsoir chers homins. A l’instar de Mithian, l’histoire que je vais vous narrer à présent est une histoire qui me fut raconté par celui qui m’a tout appris sur Atys.
      Il s’agit du Dr Rorschak, un grand Zorai qui s’est établi sur Silan et à qui je dois beaucoup. Cette histoire est son histoire, elle débute au moment de la grande fuite face aux Kitins.

      Son premier souvenir, c'est d'avoir marché un long moment avec un groupe de réfugiés afin de rejoindre un camp de réfugiés avec sa douce Chami. Leur groupe était composé d'une dizaine d'homins, toutes races confondues. Le Matis qui les dirigeait à travers la jungle semblait persuadé qu’ils trouveraient un camp rapidement, l'avenir lui a donné raison mais il n'a jamais pu en profiter.
      Ce ne sont pas les Kitins qui les avaient éliminés… du moins pas tous. Lors du dernier assaut de la ruche, seul le petit groupe du Dr Rorschak avait pu échapper à leurs griffes, mais une menace plus insidieuse pesait sur eux. Ses talents de soigneur et ceux de Chami avaient été un réel atout pour leur survie, mais il est des maladies que même le meilleur soigneur Zorai ne peut guérir.

      Le groupe ne parlait pas beaucoup, à part le Matis qui les dirigeait et les encourageait à avancer. Qu'auraient-ils pu se dire de toute façon ? Néanmoins un Tryker qui était resté muet jusqu'à présent se mit subitement à parler.

      « Kant S kon ariv ? »

      Le docteur a porté son regard sur lui, son masque ne devait probablement pas suffire à cacher son interrogation.
      « Tu peux répéter s'il te plait ? Je n'ai rien compris ! » lui demanda t’il.
      « Kant S kon ariv ?! jan é marr de marché dan la foré ! »

      Il n'y avait rien à faire, le docteur ne comprenait pas un mot de ce que disait ce petit homin. Il a d'abord pensé à un dialecte Tryker d'une région particulièrement reculée, mais la vérité était bien plus effrayante. Alors qu’il observait ce Tryker d'un air perplexe, sa femme, Chami, se recula visiblement inquiète. Non ! Pas inquiète ! Terrorisée !

      Le docteur regarda alors sur la manche de l’armure du Tryker et la vérité lui apparut dans toute son horreur : la GOO !
      La moitié des personnes de son groupe avait été touché à leur insu par ce fléau, les connexions de leur cerveau commençaient à en pâtir, certains se mettaient même à baver en regardant les autres d'un air stupide. Rorschak essaya de réfléchir à toute vitesse à une solution, mais un Fyros se jeta sur le guide Matis en hurlant « Je vé te Pk sal Noob ! ».

      Le guide regarda interloqué ce Fyros foncer sur lui, mais la lame de son adversaire traversant son torse de part en part arrêta brutalement ses interrogations. La situation était désespérée, les rares homins sains d'esprit s'éparpillèrent dans la jungle, ne laissant que les contaminés, Chami et le Docteur Rorschak. Il était trop tard pour réfléchir à une solution pour les sauver, mais pas trop tard pour les sauver eux ! Ils étaient réputés pour la puissance de leur magie de soins, mais les contaminés n'allaient pas tarder à réaliser que leur magie de combat n'était pas à sous-estimer non plus.
      Dos à dos, les deux Zorais ont commencé à déchaîner les enfers. Leurs sorts d'acide ravagèrent littéralement les rangs des contaminés... mais pas assez vite ! Ces fous furieux montaient à l'assaut quelle que soit l'importance de leurs blessures. Alors que les contaminés étaient presque sur eux, de nouveaux sorts fusèrent et massacrèrent les contaminés survivants, une Zorai et un Matis qu’ils n'avaient jamais vus venaient d'entrer dans la bataille en leur prêtant main forte. Avec leur aide, l'affaire fut promptement expédiée et les corps des derniers assaillant ne tardèrent pas à se dissoudre à leurs pieds.

      Ces renforts venaient du camp de réfugiés dirigé par Chiang le Fort, ils étaient venus s'enquérir de la raison du fracas du combat. Grâce à eux, ils purent rejoindre le camp sans encombres. En reconnaissance de leur aide, le Docteur et sa femme sont restés au camp afin d'aider à accueillir et protéger les nouveaux réfugiés, tout en se montrant sans pitié vis à vis des infectés. Quelques années plus tard, ils retrouvèrent l’un des membres qui avait réussi à s’enfuir lors de l’assaut des contaminés, un tout jeune Matis de moins d’une dizaine d’années à l’époque.

      Le Docteur l’a retrouvé sur Silan et aidé à rejoindre le Continent… et ce jeune Matis est heureux d’avoir pu vous raconter cette histoire ce soir.

      Merci à vous tous de m’avoir écouté.

    Malheureusement, une nouvelle fois l'oeuf se révéla vide.

    Konan s'approcha de Kapiang pour raconter la légende que voici.

    Citation :

      L'histoire que je voudrai vous conter est une légende. La légende d'un grand guerrier, l'un des plus grands, dit on. Mais il ne s'agit que d'une légende. Voici son histoire.

      Ses parents furent tués alors qu'il n'avait que 7 ans. Tués par une tribu de barbares Fyros. C'est donc livré à lui-même qu'il dut subsister. Il commenca par faire des petits boulots, livreur de colis ... et bien d'autre choses. Mais cela ne lui rapportait pas suffisamment pour vivre correctement.
      Très vite attiré par l'appat du gain, il se tourna vers le banditisme ... Il monta sa première équipe à l'âge de 15 ans. Avec ses compagnons, il partait racketer les foreurs des primes, à l'abri des regards. Ce travail leur rapportait beaucoup, mais ils en voulèrent vite toujours plus.
      Un jour, alors qu'ils s'enfonçaient dans les primes, un éboulement eut lieu. Bloqués dans cet endroit hostile avec ses compagnons et de nombreux Kitins, très vite, les plus faibles d'entre eux moururent. Jusqu'au jour où il se retrouva seul... à nouveau.

      Il était aux premières loges pour contempler les Kitins. Très vite, il comprit leurs techniques de combat. Il connut alors quelque-uns de leurs points faibles. Il en tua alors des dizaines ... des centaines , et à main nue parfois.
      Mais il était seul. De nombreuses années passèrent. Certains disent qu'il devint fou. Il se mit à entendre une voix, une douce voix, la plus belle voix qu'on puisse imaginer, dit-on, celle d'une homine parait-il, une voix féminine en tout cas.

      Après sept longues années passées bloqué dans les primes, cette voix le guida vers une sortie, qu'il n'avait jamais soupçonnée. C'est guidé par ces messages divins qu'il retrouva alors la civilisation, mais le monde avait changé, il ne le comprenait plus, et le monde ne le comprenait pas non plus.
      Il put ainsi raconter son histoire, mais peu le crurent. On dit encore de nos jours qu'il arrive parfois que les gens le croisent au détour d'un chemin, mais ce n'est qu'une légende.

    Lorsque, après les félicitations pour cette légende, Konan ouvrit l'oeuf, un nouveau kincher, visiblement désorienté par sa captivité, en sortit ! Il ne survécut que quelques instants à l'assaut bien coordonné des homins, prêts et motivés.

    Enfin, la séance fut conclue par le récit d'Achilleos

    Citation :

      Bonsoir à tous!

      Je voudrais partager avec un vous un vieux conte que me racontais ma mère alors que j'étais encore tout jeune. C'est l'histoire du petit hôte Kami de la région que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de l'Ile Enchantée.

      Par un froid matin d'hiver, notre ami le Kami s'aperçut d'une chose très inquiétante, son autel était terne et ne tournait plus. Il en prenait pourtant bien soin, lui insufflant autant d'énergie qu'il pouvait. Pourtant, ce matin son autel était comme éteint. Tout paniqué à l'idée que les homins vivant de l'exploitation de cette zone ne puissent profiter de ses services de téléportation, le petit kami partit à la recherche d'une solution.
      Il était jeune, même pour les Kamis et Il utilisa ses pouvoirs naissants pour rendre visite à ses ainés de part et d'autre de l'Ecorce et leur soumettre son problème. On lui donna des conseils farfelus, certains qu'il mit en oeuvre, d'autres qu'il refusa en bloc. Hors de question de tourner 63 fois à reculons autour de son autel en imitant le cri d'un yubo !!!! Mais rien n'y fit !!

      De guerre lasse il se rendit à Pyr pour y rencontrer le Vieux Kami qui s'y était installé. C'était un kami âgé et un peu grognon, notre ami ne s'était pas adressé à lui parce qu'il lui faisait un peu peur, mais c'était sa dernière chance !!!
      "Tiens tiens, tu es en charge d'un autel dans les Lacs toi mon jeune ami ! Que fais-tu si loin de ton autel?"

      Notre ami frissonna sous les yeux inquisiteurs du vieux Kami et penaud lui raconta son histoire.
      Le vieillard l'écouta avec attention. Puis lui dit ceci :
      "Tu a été le témoin d'un phénomène rare, nos autels sont extrêmement robustes, mais parfois ils ont besoin d'un coup de pouce ! "
      "Malheureusement il ne m'appartient pas de t'expliquer quel est ton rôle à présent. Tu devras te rendre dans les entrailles de cette planète et rencontrer le plus vieux d'entre nous."

      Notre petit Kami se mit donc courageusement en route pour les Primes Racines, il descendit de plus en plus bas, de plus en plus profond. Il cueillit sur son passage des poignées de petits champignons fluorescents pour s'éclairer. Et finalement au coeur de l'obscurité, il aperçut une lueur ondoyante, comme si une lumière diffuse se reflétait dans une eau calme et sereine.

      Il était parvenu au Point du Milieu au plus profond des Primes Racines. Là-bas il rencontra un kami incroyablement vieux, son corps était presque transparent, comme éthéré. Ce que ces deux êtres fantastiques se dirent ce jour-là n'est connu que d'eux deux. Mais notre ami ne quitta le Vénérable que plusieurs heures plus tard et il tenait entre ses pattes une petite graine argentée qui luisait faiblement.

      De retour dans les lacs, notre petit kami enfouit cette petite graine sous son autel et se mit à prier très fort. Pendant près de quatre jours, il pria si fort et si longtemps, son énergie était si pure et si puissante, qu'un miracle se produisit. Tout près de son autel, la sciure se creusa, la petite graine s'envola, des plaques d'écorce très denses se mirent à tournoyer autour d'elle. Puis les plaques se figèrent dans la sciure, la graine se posa et explosa dans une myriade de couleurs chatoyantes.

      Lentement, l'autel se mit à briller, de plus en plus fort et se mit a tourner, de plus en plus vite. Notre petit Kami fit des bonds de joie et les premiers homins qui empruntèrent l'autel n'en crurent pas leurs yeux de voir un kami se comporter ainsi. Ensuite ils découvrirent cette sphère magnifique et furent enchantés par tant de beauté !

      C'est depuis ce jour que l'Ile Enchantée porte son si joli nom. A ce moment de l'histoire je m'endormais en souriant.

    Une nouvelle fois, l'oeuf se montra généreux et révéla une tenue de réfugié, blanche, dont Achilleos fit dont à Onde.

    La soirée s'acheva sur un feu d'artifice, pour lequel Kapiang fut aidé par une artificière Tryker. Les feux illuminèrent le bois d'Almati, mettant du baume au coeur des réfugiés et des Rangers gardant l'entrée de la terrible Kitinière.

    Grâce à la Fête des Réfugiés, nul n'oubliera les terribles épreuves que l'hominité traversa lors du Grand Essaim. La façon dont les homins y ont résisté et survécu reste le meilleur témoignage de ce que l'unité et la solidarité peuvent accomplir, lorsque les homins parviennent à surmonter leur discorde et à s'unir face à la menace commune.
Arrow Les Contes de la Fête des Réfugiés

_________________
Homins, unissons-nous et agissons dès maintenant afin de préparer notre futur sur la Belle Atys!
Libres et fiers, en quête de notre histoire commune et de nos racines, nous retrouverons et protégerons ce monde qui nous a tant fait vibrer!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: //EVENT// Fête des Réfugiés   

Revenir en haut Aller en bas
 
//EVENT// Fête des Réfugiés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Event : rp ] Combat d'arène (clandestin)
» [Event Horde]L'operation Agonie
» [Event Jdr JcJ] L'Attaque du Donjon de Hurlevent !
» [Event journalier Horde] Défense des Capitales
» L'event RP selon Sérindë

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Eclaireurs d'Atys :: News :: News-
Sauter vers: